L'approche par la pleine conscience / Pourquoi se tourner vers la pleine conscience ?


Vous ne pouvez pas changer votre futur, mais vous pouvez changer vos habitudes et celles ci changeront votre futur.

Marco Polo 

Pourquoi se tourner vers la pleine conscience ?

Pour encore transformer sa vie en sortant du "mode pilotage automatique", en se reconnectant au moment présent et ainsi en développant une nouvelle façon d'être présent à soi, à sa vie et aux autres.

Prendre un itinéraire familier quand vous conduisez, faire la vaisselle, manger, écouter un proche, un patient, participer à une réunion, travailler sur un dossier, avec un collègue, lire un livre, tant d’autres situations … dans lesquelles vous pouvez vous rendre compte tout à coup que vous n’avez pas de mémoire des dernières minutes passées, de ce que vous avez lu, fait, entendu, dit, ressenti … ou que ce n'est pas comme vous avez fait, comme vous avez été, que vous auriez aimé faire, être. Vous étiez là sans être là, réagissant "comme un robot", mécaniquement, sans être conscient de l'instant présent tel qu'il était. 

C’est ce qu’on appelle « l’absence de présence » ou « le pilotage automatique ». Le corps est ici, l’esprit, "la tête" est ailleurs.

Vous êtes perdus dans vos pensées, ou perdus dans vos douleurs, déconnectés du moment présent que vous vivez, de beaucoup de vos moments de vie qui se passent instant après instant. Vous agissez quasi les yeux fermés en "pilote automatique". 

Si pour certaintes tâches que vous faites dans votre vie quotidienne cela n'a pas d'incidence particulière, pour d'autres, ces agissements, comportements, réponses automatiques engendrent un stress qui se manifeste sous plusieurs formes : fatigue, irritabilité, prise ou perte de poids, douleurs musculaires, maux de tête, ulcères d’estomac, insomnie, nausées, troubles de la peau, non maîtrise de ses émotions, réactions, sentiment de mal être …. .

En effet, lorsque les réactions sont la suite de schémas de pensées automatiques, d'habitudes, de conditionnements négatifs pour vous, elles peuvent générer un sentiment de mal être parce qu'elles ne correspondent pas à la manière dont vous auriez aimé agir au fond de vous même, à la façon dont vous auriez aimé être face à la situation. Les obstacles, difficultés se présentent alors provoquant des ressentis désagréables. D'où mal être, stress. 

La situation peut être comparée à celle d'un skieur qui descend une piste. S'il ne prête pas attention à son environnement et à ses mouvements, il va encaisser les obstacles sans les avoir vus venir et sera déstabilisé. S'il skie dans le brouillard, il en ira de même. Si en revanche, le skieur dispose d'un champ de vision profond et élargi, et s'il est attentif à ses mouvements, il peut anticiper sa trajectoire, s'adapter à la pente, réagir en souplesse, éviter les obstacles, augmenter les bonnes sensations et les plaisirs de la glisse.

En développant votre capacité à être dans chaque moment que vous vivez, instant après instant, avec une présence attentive, une présence acceptante, une présence ouverte, autrement dit en « pleine conscience », vous apprenez, ré-apprenez à être dans le moment présent.

Cela va vous permettre de pouvoir :

Présent à vous même et aux autres, vous pouvez alors mieux agir, avec plus de conscience, de clarté, de discernement, au lieu de réagir. Tant pour vous même que pour les autres. Peuvent s'ensuivre plus d'actions appropriées et bénéfiques : meilleure communication, disponibilité, perception des choses, stratégie, créativité, organisation, adaptabilité, prise de décisions, efficacité, autres. Ce qui va pouvoir générer, en vous, plus de sentiment de satisfaction, de calme intérieur, de stabilité, d'apaisement, de sérénité.

Dégagé du flot de vos pensées, présent à vous même et aux autres, et à ce qui est dans votre vie tel que c'est, vous ouvrez un espace en vous. La pratique de la pleine conscience aide à trouver cet espace intérieur, à le retrouver. A partir de cet espace vous pouvez développer un autre regard sur ce qui est, comme c'est, et avoir une perception des choses plus étendue, et plus claire. Vous pouvez alors changer votre relation aux évènements de votre vie et vous sentir plus tranquille, détendu, apaisé avec eux. Et cela même si les difficultés, les changements sont là. Et cela même si les responsabilités, les obligations, les engagements, les difficiles conditions de travail ou de vie familiale, et autres sont là. Et cela même si la maladie et/ou les douleurs chroniques sont là (les conséquences de la maladie sont mieux gérées, les traitements éprouvants et les douleurs sont mieux supportés).

Pour (re)goûter au bon d'être avec du temps pour soi, pour s'occuper de soi, écouter ce qui est là pour soi comme c'est.

Il est fondamental de s'occuper de soi-même non par nombrilisme ou par égoïsme, mais pour protéger et restaurer ce qui fait notre humanité : notre intériorité.

Christophe André

 

En savoir plus

J'aimerais m'inscrire à un cycle MBSR

J'aimerais m'inscrire à une séance de soutien à la pratique

S'inscrire à
un CYCLE MBSR :

Choisir l'époque de l'année :

Choisir le jour de la semaine :

Entrez vos coordonnées :

*Ces informations sont strictement confidentielles.
Elles ne seront jamais transmises à qui que ce soit.

Fermer

Je suis intéressé pour
CULTIVER MA PRATIQUE :

Choisir l'époque de l'année :

Message ou questions :

Entrez vos coordonnées :

*Ces informations sont strictement confidentielles.
Elles ne seront jamais transmises à qui que ce soit.

Fermer

Accueil Mentions légales Plan du site Contacter

Site internet by AvantageWeb